vendredi 20 avril 2012

Une névrose est vraiment "liquidée" quand elle a corrigé la mauvaise attitude du moi. Ce n'est pas elle qui est guérie, c'est elle qui nous guérit. L'homme est malade ; or la maladie est l'effort que fait la nature pour le guérir. Nous pouvons donc apprendre beaucoup de la maladie pour notre retour à la santé, et ce qui apparaît au névrosé indispensable à repousser renferme l'or véritable qu'il n'a trouvé nulle part ailleurs.

Carl Gustav Jung