mercredi 25 juillet 2012

Ce que nous appelons "moi" est un costume d'arlequin composé d'histoires rapportées, d'étoffes empruntées. C'est un vêtement pauvre, mal cousu. Parfois il se déchire et va dans la folie - et quand il tient, c'est toujours par miracle. Nous ne sommes soudain faits que d'une seule pièce que par la chance d'une voix qui nous appelle en nous aimant. Nommer d'amour fait venir l'unique au monde.

Christian Bobin, Mozart et la pluie, Lettres vives