jeudi 22 mars 2012

L’utilisation de l'analyse pour la thérapie des névroses n’est qu'une de ses applications : peut-être l’avenir montrera-t-il que ce n'est pas la plus importante.

Sigmund Freud, la question de l'analyse profane